Nouveau rebondissement sur la rémunération du vice-président de la FFR Serge Simon !

07/12 à 13:52
Actu.fr

Bernard Laporte (à gauche) et Serge Simon (à droite), respectivement Président et vice-Président de la FFR. (©Icon Sport)

Voilà une nouvelle bombe pour Serge Simon : Le Monde mentionne ce vendredi que l’équipe à la tête de la Fédération Française de Rugby était au courant depuis le départ du montant maximal de rémunération pour ses dirigeants. Et donc pour le vice-président Serge Simon, dont il a été constaté la semaine dernière qu’elle dépassait le plafond.

LIRE AUSSICoup de tonnerre à la FFR : le salaire de Serge Simon dépasse le plafond autorisé par la loi !

Bernard Laporte et son équipe avaient été alertés à plusieurs reprises sur l’obligation de respecter ce plafond, un dépassement pouvant remettre en question le statut officiel de la Fédération, à savoir association d’utilité publique à but non lucratif. Le premier avertissement avait été lancée en… décembre 2016, soit une semaine après l’élection de Bernard Laporte à la présidence de la FFR !

Les avertissements se sont multipliés

Les juristes sollicités ont bien souligné que les rémunérations (comprenant salaire, honoraires et avantages en nature) des trois dirigeants élus et désignés (Serge Simon donc mais aussi le trésorier Alexandre Martinez et le secrétaire général Christian Dullin) ne peuvent dépasser trois fois le plafond de la sécurité sociale. Et qu’une faute à ce niveau remettrait en cause les exemptions fiscales de la FFR.

Le Monde rapporte que la voiture attribuée à Serge Simon a, durant longtemps, été absente de sa feuille de paye, au contraire de Dullin et Martinez. Les avertissements en 2017 se sont multipliés, sans action finalement. Le trésorier a été en personne mis au courant, après intervention du pôle des ressources humaines. L’oubli n’aurait été réparé… qu’à partir octobre 2017. Alexandre Martinez a avoué que le retard avait été rattrapé sur la feuille de paye de Serge Simon fin novembre 2018…