Le XV de la Saussouze de Damien Fourcade (Blaye) : "Rémi Lamarque, une vraie taupe"

07/12 à 17:50
Actu.fr

Damien Fourcade a livré son XV de la Saussouze. (©Ohvalie – Nicolas Gosselin)

Deuxième-ligne du Stade Blayais, Damien Fourcade a donné sa composition idéale pour faire cauchemarder n’importe quel entraîneur.

LIRE AUSSI : Théo Durand est dans le XV de la Saussouze de Paul-Antonin Raissac

Le XV de la Saussouze

1 : Pierre Castel (Pays Médoc Rugby)

Tous ses entraîneurs ont essayé mais impossible pour lui de finir un match sans un carton jaune (ou rouge…).

2 : Christophe Soulat (RC Libourne)

Un talonneur qui préfère ses compétitions de poneys à un match de rugby ? C’est possible avec Kiki !

3 : Thibaud Lacoste (Stade Blayais Rugby)

Vaut mieux pas s’asseoir à côté de lui aux repas du vendredi, avec lui pas de reste !

4 : Guillaume Chaboz (Stade Blayais Rugby) 

Vivement sa retraite pour qu’il continue de raconter ses essais de 50 mètres (ou plutôt de 50 centimètres) à ses enfants.

5 : Mattieu Bidau (US Dax) 

OK pour rejouer avec lui. Mais plus de soirées, elles finissent toujours mal !

6 : Benjamin Laplagne (Stade Blayais Rugby) 

Quand il se met pas de pommade beauté sur les pommettes, il remplace la vaseline par du Vicks pour ses arcades…

7 : Yohan Mimo Troyas (Mérignac Rugby) 

Même si son fils l’a calmé, il a les même problèmes que Pierre Castel : un grand adepte des cartons.

8 : Adrien Daramy (AS Soustons/retraité) 

Plus de chances de le rencontrer pendant les fêtes de Bayonne que sur un terrain…

9 : Jonathan Marchive (Stade Blayais Rugby) 

A force de se couper ou de se faire mordre les doigts, Jo ne pourra plus faire de passes. Sauf que personne sait ce qu’il sait faire d’autre.

10 : Vincent Peyrade (Stade Blayais Rugby)

Un poison pour m’entraîner en soirée… Il est temps que ça s’arrête !

11 : Benoît Planté (Stade Blayais Rugby) 

Blessé deux matchs sur trois, je ne risque pas de beaucoup jouer avec lui…

12 : Jérémie Etchegaray (Stade Blayais Rugby/retraité)

Je l’aimais bien jusqu’au moment où il a arrêté sa carrière pour se mettre à l’athlétisme.

13 : Jérôme Caubeyre (Saint-Médard Rugby Club/retraité) 

Un vrai bon centre à l’époque. Maintenant, il ne peut pas jouer avec un numéro supérieur au n°3.

14 : Julien Dieval (débutant… un jour)

Trois ans qu’il me dit : « l’année prochaine, j’essaie le rugby ! ». Et comme tous les débutants, on le fout à l’aile !

15 : Rémi Lamarque (Stade Blayais Rugby) 

Une vraie taupe, pas une connerie ou un cagoulin ne peut être fait au SBRHG sans que le dossier soit envoyé à Ohvalie.

Les remplaçants

16 : Idriss Benjelloun (Saint-Médard Rugby Club/retraité) 

Encore un talent éteint pour aller tâter des clubs de golf…

16 : Romain Boutevillain (Stade Blayais Rugby) 

Vivement que les joueurs de la B s’y filent et qu’il puisse retourner sur son banc d’entraîneur, ça évitera les amendes au club…

17 : Arthur Castet (Saint-Médard Rugby Club) 

Aucune crédibilité de joueur de rugby.

18 : Lukas Fourcade (Saint-Mary’s College – Irlande) 

Tellement tendre que je passerai mon match à le défendre ! #grandfrère

19 : John Very (US Nérac) 

Sorti de sa retraite pour remonter en première, respect !

20 : Thibaut Fautrier (Stade Blayais Rugby) 

Il prend plus de poppers qu’il ne fait d’entraînement le mercredi…

21 : Clément Dubos (Stade Blayais Rugby) 

Son organe ridiculise tout le vestiaire, y en a marre !

22 : Benjamin De Haro (Stade Blayais Rugby) 

Plus de glaçons cassés que de piliers adverses retournés en mêlée !

Le staff 

Président : Jean Chaboz (Stade Blayais Rugby) 

Dur d’avoir du sérieux avec toutes les conneries qu’il sort…

Coach : Florian Castel (Stade Blayais Rugby)

Quand il me tire du lit le samedi matin pour aller l’aider à entraîner les U12, ça serait bien qu’il ait préparé quelques exos…

Soigneur : Benoît Bonnet (Stade Blayais Rugby)

Quand on l’invite à faire un futsal avec nous, ça serait bien qu’il ne casse pas lui-même notre n°8 !

Préparateur physique : Seb Parrat (Stade Blayais Rugby) 

Quand il refuse de venir boire un verre avec nous car sa femme lui dit « si tu y vas-tu peux faire tes valises », il trouve rien de mieux que de nous rejoindre… avec sa valise !