"Considéré comme l'ennemi juré", Florian Grill dézingue la gouvernance à la FFR de Bernard Laporte

07/12 à 19:13
Actu.fr

La gouvernance de Bernard Laporte a été pointée du doigt par l’opposant Florian Grill. (©Icon Sport)

Florian Grill est formel : il est impossible d’instaurer le débat au sein de la Fédération Française de Rugby dirigée par le président Bernard Laporte et son vice-président Serge Simon.

Volontaire pour faire avancer le rugby, votant même en faveur de propositions de Bernard Laporte, l’un des trois membres du comité directeur de la Fédération Française de Rugby issu de l’opposition déplore les méthodes de faire du clan dirigeant. Dans un entretien au Figaro, Florian Grill s’est lâché. Et ça fait très mal.

LIRE AUSSISerge Blanco sort du silence et dézingue le duo Laporte-Simon !

Il explique que l’opposition est sans cesse mise au ban. Aucun dialogue de possible, rien, même pas un échange constructif :

Avec ces dirigeants, soit on est d’accord sur tout, soit on est un ennemi juré. Comme je ne suis pas là pour voter les yeux fermés, je suis donc l’ennemi juré…

« Je vais à la pêche aux requins et j’ai besoin d‘un appât »

Il pointe par ailleurs du doigt une gestion « clanique ». Et avoue que la situation actuelle demeure « tendue » entre l’équipe Laporte et des représentants de Comité, Grill étant à la tête de celui de l’Île-de-France : 

Le représentant du comité de Corse m’a dit il y a peu « Viens chez nous, je vais à la pêche aux requins et j’ai besoin d‘un appât »

Florian Grill ne cache rien. Pour lui, les intimidations sont nombreuses et régulières. Tout comme les manœuvres. Il évoque notamment celle concernant l’arrêté des comptes de la FFR où un trou de -7,35 millions d’euros était mentionné.  

On l’a reçu un soir à 20h17 pour un comité directeur le lendemain à 9h30 ! Et il manquait vingt pages concernant la rémunération des dirigeants. Ce qui nous a empêchés de voir le dépassement de salaire de Serge Simon.

LIRE AUSSINouveau rebondissement sur la rémunération du vice-président de la FFR Serge Simon !

« Il y a beaucoup de grands noms du rugby qui ont envie de dire stop »

Il conclut en affirmant que pour lui, l’état de grâce de l’équipe Laporte est terminé. Et il est prêt à ce qu’une liste soit montée afin d’affronter Bernard Laporte pour l’élection en 2020. Une élection pour laquelle le président actuel s’était montré il y a quelques jours très confiant :

LIRE AUSSIBernard Laporte confiant pour son poste : « Comme on va gagner l’élection dans deux ans… »

Les clubs ne sont pas dupes. Il y a un côté « dormez braves gens, on vous donne des maillots et des ballons mais ne regardez pas ce qu’il se passe à côté » mais eux se posent beaucoup de questions. Les présidents des clubs amateurs ne sont pas imbéciles. […] Il y a également beaucoup de grands noms du rugby qui ont envie de dire stop.

L’opposition dénonce la gouvernance de Bernard Laporte – XV de France – Rugby https://t.co/nC0MiSfLib

— florian grill (@floriangrill) December 6, 2018