Dupuy et Mohr débarqués, Paris gagne dans un climat tendu

11/01 à 24:46
Sports.fr
Au lendemain de la mise à l'écart de Robert Mohr (Directeur du développement) et de Julien Dupuy (entraîneur-adjoint), sur fond d'opposition entre les anti et les pro Heyneke Meyer, le très (trop) rigide et autoritaire manager sud-africain du Stade Français, les joueurs parisiens, bien que déjà défaits à 3 reprises dans cette Challenge Cup, vont chercher ce vendredi, à Jean-Bouin, une nette victoire bonifiée (35-14, mi-temps : 7-7) sur la Section Paloise, qui venait dans la capitale pour tenter de faire un pas de plus vers la qualification.  Les Soldats Roses, malgré ce climat, inscrivent 5 essais par Fickou (9e), Ensor (47e), Arias (57e), Arrate (69e) et Steyn (79e). Sur la pelouse, certains anciens, tels que Jules Plisson, Sergio Parisse ou encore Julien Arias, parmi lesquels certains ont des griefs ou ont dénoncé la méthode Meyer. Malgré ce succès, le Stade va pourtant devoir crever l'abcès, au risque de compromettre une première partie de saison, conclue à la 4e place du Top 14 et pourtant dans les clous des objectifs, fixés par le propriétaire Hans-Peter Wil et qui lui soutient évidemment le technicien qu'il a choisi justement pour sa rigueur.

⌛ C'est terminé à Jean Bouin.

Les Parisiens ont passé 5 essais à leur adversaire du soir et continuent sur leur belle dynamique !#SFPSP #SFParis pic.twitter.com/4GTWtxmCbq

— Stade Français Paris (@SFParisRugby) 11 janvier 2019