Logo RugbyCleek

Stories

Compétitions

Top 14 : mais au fait, comment fonctionnent les jokers Coupe du monde ?

Le Rugbynistère

Tous les quatre ans, c'est la même chose. En plus des recrues, des joueurs supplémentaires ou des jokers médicaux, les formations de Top 14 ont le droit d'enregistrer la venue... de jokers Coupe du monde ! Si le pilier Max Lahiff ne viendra finalement pas à Clermont, le Sud-Africain Lionel Mapoe a été le dernier "joker coupe du monde" à être officialisé, par le Stade Français Paris. Mais avec tous ces moyens de recrutement, difficile d'y voir clair. Faisons le point sur les possibilités offertes aux clubs pour la saison 2019/2020, en cette année de Coupe du monde. Jokers Coupe du Monde Ce que dit le règlement : "Le Joker Coupe du Monde est un joueur recruté pour pallier à l’absence de joueurs sélectionnés dans une équipe nationale (française ou étrangère) participant à la Coupe du Monde à XV 2019." Le recrutement est possible, "sous réserve de la présence de joueurs de leur effectif sur les pré-listes déposées par les fédérations le 20 juin 2019 auprès de World Rugby." Combien de joueurs ? Selon le règlement, "chaque club dispose de la faculté de recruter un Joker Coupe du Monde pour la présence de deux joueurs de son effectif sur les Pré-Listes." Si un club possède d'un à trois joueurs appelés, il a donc le droit à un Joker Coupe du monde. De quatre à cinq joueurs, le club a droit à deux jokers, et ainsi de suite. Mais attention : cette règle ne concerne pas les joueurs de la première ligne. L'exception des 1ère lignes : Pour chaque joueur de la 1ère ligne sélectionné, le club a droit à un Joker Coupe du Monde. Attention, la LNR précise qu'un Joker Coupe du Monde de 1ère ligne "ne pourra être titularisé ou remplaçant à l’occasion des matches de championnat de France professionnel qu’en tant que joueur de 1ère ligne." Quand les signer ? La période de signature et de communication des contrats de Jokers Coupe du Monde débute le 1er juillet, et se termine le 9 septembre. Jusqu'à quand les jokers peuvent-ils jouer ? Là aussi, c'est clair : "le contrat de Joker Coupe du Monde devra s’achever au plus tard le 18 novembre 2019. Les deux parties pourront convenir d’une date de fin de contrat antérieure." La marge d'erreur Qu'est-ce que c'est ? Le nombre de jokers autorisés est basé sur le nombre de joueurs pré-sélectionnés. Mais il peut arriver qu'un trop grand nombre de jokers soient recrutés par rapport aux joueurs finalement officiellement sélectionnés pour la Coupe du monde. C'est la marge d'erreur. Ce que dit le règlement :  "A la date du 2 septembre 2019, si le club a recruté plus de Jokers Coupe du Monde que le nombre pouvant lui être autorisé au vu des listes définitives des sélections pour la Coupe du Monde déposées par les fédérations, deux joueurs pourront être qualifiés en tant que Joker Coupe du Monde, en plus du nombre normalement autorisé en application." Deux joueurs, donc. Au-delà de cette marge erreur, chaque club pourra recruter ces jokers supplémentaires comme joueur supplémentaire (limite de deux), joker médical ou joker Coupe du monde additionnel. Jokers Coupe du Monde Additionnels C'est quoi ? "Le Joker Coupe du Monde Additionnel est un joueur recruté pour pallier à la sélection pendant la Coupe du Monde 2019 d’un joueur de l’effectif du club en raison de la blessure d’un joueur sélectionné dans une équipe nationale (française ou étrangère) participant à la Coupe du Monde 2019." Combien ? "Chaque club dispose de la faculté de recruter un Joker Coupe du Monde Additionnel dès lors qu’un joueur de l’effectif du club est sélectionné pour la Coupe du Monde après le 2 septembre pour remplacer un joueur blessé présent sur les listes définitives d’une équipe nationale." Jusqu'à quand ? 31 octobre. Logique, la finale du Mondial ayant lieu le 2 novembre ! La liste des jokers :  Bayonne : José Ramon Ayarza Castres :  Christophe Samson Clermont :  Faififi Levave, Rudy Paige, JJ Engelbrecht Montpellier :  Jannie du Plessis, Jamie Mackintosh, Aaron Cruden Stade Français :  Willem Alberts, Morné Steyn, Lionel Mapoe Pau :  Benson Stanley Racing 92 :  Sam Hidalgo-Clyne Toulouse :  Werner Kok
Lire plus

article

Flashs